Fin du confinement avec la fin du temps pascal !

Fin du confinement sans assurance de pouvoir célébrer !

Si le monde économique commence à bouger dès le 11 mai,  si les familles peuvent se revoir à 10 personnes, si on peut faire 100 km à vol d’oiseau, les messes, les baptêmes les mariages  eux ne peuvent pas être célébrés avant le 2 juin ! (lien avec le message de l’Evêque) et encore nous ne connaissons pas les conditions matérielles qui nous seront imposées (limitation du nombre de personnes, distanciation, conditions de désinfection… ) . Bien sûr nous sommes déçus…  mais nous ne pouvons être le maillon faible où l’épidémie redémarre.  C’est pourquoi nous sommes dans l’attente… Or l’attente fait partie de notre foi : l’attente du Royaume de Dieu, du retour du Christ. Cette attente n’est pas passive, mais au contraire active : la mise en place de la page publique de Facebook avec les messes en directe et en différé , les méditations, la lettre envoyée à plus de 110 adresses de ceux qui n’ont pas internet et qui est quelque fois retransmise à des voisins…, partage d’Evangile partagé par mail à plus de 300 personnes qui eux mêmes le retransmettent à d’autres, enregistrement de chants pour les messes du dimanche, rencontre d’équipe par vidéoconférence,  le secours catholique qui a gardé contact avec quelques dizaines de familles en très grande difficulté…  Il y a aussi tous les gestes de fraternité et de solidarité : courses entre voisins, couture de masques, coup de téléphone…

Cette attente est aussi l’occasion de redécouvrir l’importance de nos rencontres et de nos célébrations pour faire corps du Christ… Cette attente c’est de recevoir de Dieu les moissonneurs dont avons besoin : prêtres, diacres et laïcs engagés dans la mission… Depuis le dimanche 3 mai, dimanche du bon pasteur, notre diocèse vit une neuvaine (9 jours de prières) jusqu’au 11 mai, pour demander au Seigneur des vocations et de nous aider à être des communautés joyeuses et appelantes !  Une prière spéciale a été écrite et 9 témoignages ont été mis en vidéo sur le site du diocèse . SI vous commencez maintenant cette neuvaine ce n’est pas trop tard ! Il nous faut appeler aussi des laïcs qui prennent des responsabilités et se mettent aussi au service de tous ! Exemple : nous recherchons une responsable de Catéchèse pour Montargis-Amilly-Paucourt . Plus il y aura de baptisés engagés, de disciples-missionnaire, plus d’hommes et de femmes voudront répondre à une vocation particulière pour le service du monde et de l’Eglise !

En attendant n’oublions pas de célébrer la résurrection du Christ jusqu’à la Pentecôte !

Faisons le avec tous ces jeunes de l’Europe en lien avec la Communauté de Taizé qui ont voulu dépasser les frontières imposées par le confinement et la pandémie, pour chanter leur Espérance et leur Foi en la victoire de la Vie sur la mort ! « In resurrectione tua » (Que le ciel et terre se réjouisse de ta résurrection, O Christ)

P. Stanislas

Ps : n’oubliez pas de transmettre vos intentions de prières, et nous pouvons toujours célébré les intentions de messes pour des défunts, mais aussi des vivants ou des actions de grâce (possibilité de transmettre un don par chèque)

Catégories : ActualitésEdito