Vivre la Semaine Sainte en confinement …

Vivre la Semaine Sainte dans l’Espérance, la Foi et l’Amour

Il y a 15 jours au début du confinement, je me disais  « c’est l’un de mes plus beau carême, car tout ce que je pensais faire n’a pas eu lieu, et j’accueille tout ce que je vis, comme une invitation de Dieu à m’ouvrir à son inattendu » 

Cet inattendu est de vivre en communauté à 5 personnes au presbytère (les pères Xavier, Julien et Stanislas et 2 séminaristes), sans pouvoir aller partager des repas chez des paroissiens, vivre des rencontres personnelles et des réunions, ni de célébrer l’Eucharistie avec une communauté en chair et en os… Mais d’accueillir plusieurs dizaines de messages par jour par mails, d’inventer de nouveaux moyens de communication pour garder la communion, par audio conférence, par notre site internet, par la page Facebook ainsi que le courrier envoyé à ceux sans moyens d’internet et de vivre une vie plus fraternelle avec mes frères que Dieu me donne…

Au bout de 15 jours, la semaine sainte est ma première sans la possibilité de rejoindre physiquement une communauté de croyants ! Cela va être inédit pour plus de deux milliards de chrétiens dans le monde ! Pâques sera célébrée dans les maisons et grâce aux réseaux sociaux et de communication.

Comment s’y préparer ? 

Avoir les textes bibliques de chaque jour devant soi (si je n’ai pas de bible ou je ne connais pas les référence je peux aller sur le site des lectures de la messe en langue française : https://www.aelf.org )

Créer un espace de prière avec des symboles liés à la fête célébrée de la couleur liturgique correspondante  (5/04 : Rameaux = rouge ; 9/04 : Jeudi Saint = blanc ; 10/04 : Vendredi Saint = rouge, 11/04 et 12/04 samedi soir et dimanche de Pâques = blanc ; les autres jours violet, puis blanc après Pâques). Plus de détails à venir sur ce site internet et sur la page publique Facebook du Montargois ! https://www.facebook.com/ParoissedeMontargis .

Continuer de vivre la fraternité avec les plus pauvres et les plus isolés : par des contacts téléphoniques, des lettres envoyées par la poste …. Une attention à nos familles, nos voisins, à des membres de la communauté chrétienne… Que ce temps de moindre consommation de loisirs soit l’occasion de partager avec ceux qui vivent la crise de Covid-19 sans aucune protection sociale, sans grands moyens sanitaires dans les pays plus pauvres comme nous y a invité Terre Solidaire-CCFD, lors du 5e dimanche de Carême.

Avoir une parole de soutien et de réconfort pour tous ceux qui continuent de se mettre au service de toute la population (du soignant jusqu’au boulanger, en passant par la caissière et le chauffeur routier)

Possibilité de transmettre vos intentions de prières pour les vivants, pour les défunts, pour le monde par téléphone.

Des signes pour ne pas oublier la présence de Dieu : 

Certaines églises restent ouvertes en signe d’Espérance (quand cela est possible) pour ceux qui sont proches. Les cloches sonneront (quand cela est possible et à l’initiative des chrétiens) les offices de la semaine sainte pour être en communion avec le monde et elles feront silence du jeudi saint soir au samedi soir comme chaque année.

Avec le Seigneur, pleins de confiance et de courage, nous avançons vers la célébration du cœur de notre Foi : Christ est mort et ressuscité pour nous montrer le chemin de Vie !

P. Stanislas